Portrait du HAUT QUERCY

Louis de VERDALE
  

RETOUR :           
METIERS D'ART ACCUEIL

Mobylettes prètes au départ
La bouche rouge
L'homme debout

De son premier métier - garde forestier - Louis de Verdale en a gardé la passion du bois, bois qu'il travaille aux ciseaux ou à la tronçonneuse : c'est de "l'art brut". Pas d'animaux : des têtes, des "gueules" comme il les appelle, où l'on retrouve un "petit quelque chose" de son passage au Gabon, des objets de tailles différentes : une roue crevée...en bois, une voiture aussi en bois, et le tout grandeur nature...
Sa passion pour le fer, le métal, est venue aprés. On retrouve des têtes, des bustes d'hommes attifés de cravate, de femmes coiffées de moule à gâteaux, et des personnages animés que le mouvement rend sonores et inquiétants : une main fait tourner une boule ( la main de qui ? la boule serait-elle la terre ?) ; des têtes caquetantes, impressionnantes ou hilarantes, c'est à voir ; une tête d'homme encadrée, qu'une manivelle actionnée par le visiteur fait tourner, comme pour la voir en 3D. Et pour trouver sa matière première il erre dans les casses en tout genre, les quincailleries ...
Nombre de ses sculptures sont accompagnées d'un texte , et en additif une note sur le temps.

 

L'homme à la cravate

"Belle machine dont la cravate améliore bien l'ensemble. Cette machine explique bien la manière dont fonctionne la tête de l'homme barbu.
Fait de bidons, 1 moteur d'essuie-glace, une vieille chignole et récupérations diverses, en haut mage aux explicateurs de la santé de la tête.
Le 28 novembre 2001. Sale temps humide et froid, ça réveille des vieilles douleurs."
(Texte qui accompagne la sculture)

De Verdale se dit "Chercheur, Marginal, Solitaire, Poète, Sculpteur, Peintre, Bûcheron, ou rien de tout ça". C'est à nous de voir pour le définir, s'il est important de chercher à le définir car " de Verdale ne se définit pas, c'est pourquoi on se demande s'il est bien fini" écrit-il.

Têtes de monstres
Homme encadré
Sculptures dans le jardin

La dame au moule à gâteaux

"Machine explicative du portrait de la dame au chapeau fait de moules à gâteau qui est trés beau, réalisé aprés beaucoup de réflexion et de recherche au mois d'octobre avec un temps assez beau dans l'ensemble."
(Texte qui accompagne la sculpture)

De Verdale peint aussi, mais d'aprés ses sculptures, car s'il imagine trés bien le volume dans l'espace, le représenter sur une" toile" ( un morceau de volet ou une plaque en fer) lui est plus difficile s'il doit l'imaginer sans le voir.

Bref, vous l'aurez compris, Louis de Verdale est un artiste singulier qui fait de l'art singulier.

Louis de Verdale actionnant la
TV mécanique
Gueule de bois
Peintures d'aprés ses sculptures


RETOUR :           
METIERS D'ART ACCUEIL